Nouvelle démarche, en nombre, vers M. Villani

Lettre ouverte à M. Cédric Villani

Suite de la Lettre adressée à M. Villani

Il nous a semblé opportun de signifier à M. Villani et ses assistants parlementaires que nous étions désormais 2 puissance 8 citoyens et citoyennes à l’interroger sur son vote de la loi asile immigration. 
Découvrez ci-après la lettre envoyée ce jour à M. Villani.

Au terme d’une semaine sans réponses nous relancerons nos actions. Il serait facheux que M. Villani affiche un tel mépris pour nos questions légitimes et les signataires de la pétition. 

Le mardi 09 octobre 2018

Bonjour M. Villani

Nous avons imaginé que votre emploi du temps était suffisamment rempli pour que vous ne preniez pas le temps de répondre à cette lettre ouverte. Nous vous rappelons qu’après un envoi initial le 31 juillet 2018 nous vous avons sollicité à 2 autres reprises.
Cette lettre ouverte que nous avons partagée a reçu l’approbation de nombreux ingénieurs et scientifiques dans un premier temps.

Devant l’absence de réponse de votre part et de vos assistants parlementaires, nous nous sommes résolus à la publier sur le site change(.)org.
Sans publicité excessive et sans être virale, cette lettre a recueilli 257 signatures soit 2 puissance 8 plus une signatures.

Parmi tous ces signataires, nous gageons que la quasi-totalité ne sont pas animés par un dessein polémique mais souhaitent entendre comment un scientifique lauréat de la médaille Fields justifie son approbation à la loi asile/immigration et accessoirement comment il justifie son accord à la politique et aux propos de M. Macron au sens large.
Nicolas Boileau prétendait que « Ce que l’on conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément. ». Nous ne doutons pas qu’une personnalité scientifique telle que la vôtre possède une pensée claire et que les mots pour répondre à nos questions seront aussi précis que comptés.

Parmi ces 2 puissance 8 plus une personnes, nous imaginons que la plupart pensent que la parole d’une personnalité scientifique renommée doit être rare et pesée et que son expression doit donner de la profondeur au débat. 
Le mandat de député est un mandat national, et à ce titre ces 2 puissance 8 plus une personnes issues de circonscriptions différentes sont parfaitement fondées à vous interpeller avec toute la courtoisie nécessaire. 

A ce titre, notre question suivante à la lettre ouverte est : auriez la même courtoisie en nous fournissant quelques éléments de réponses ? ou bien mépriserez-vous les 2 puissance 8 plus un(e) citoyen-ne-s e ignorant leur demande ?
Dans l’espoir de votre réponse qui nous autoriserait à clore cette lettre ouverte et ne pas étendre sa portée, nous vous prions d’accepter, M. Villani, nos salutations respectueuses.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.