Supercheries

Les projets « pour le climat et l’environnement » se multiplient, souvent à l’initiative gouvernementale. Je fais ici référence à 2 d’entre eux.

Tout, absolument tout ce qui provient de ce gouvernement est faisandé. Quand je dis « ce gouvernement » je pense à toute cette oligarchie capitaliste qui règne au centre de cette débâcle sociale, écologique et politique.

C’est un mouvement naturel et conséquent du capitalisme financier que de croître indéfiniment et donc d’exploiter sans compter les ressources naturelles pour produire de la marchandise et instiller son fétichisme de la consommation.

Question : croyez-vous vraiment que la grâce de la raison les atteigne par miracle ? Croyez-vous que ces gens qui possèdent pour une poignée d’entre eux la quasi totalité des richesses mondiales soient prêts à abandonner leur position hégémonique ?

Toutes ces initiatives sont des leurres altercapitalistes et à ce niveau le principe de causalité s’applique sans problème. Tout ce qui possède le germe d’un capitalisme sera la cause des mêmes effets que nous vivons aujourd’hui.

Que ces 150 naïfs continuent à croire aux licornes les regarde et ceux qui cautionnent également.

Pour ma part je me rallie sans équivoque à ceux qui disent « on ne veut pas une part du gâteau, on veut toute la putain de boulangerie ». Il faut juger ces gens dans le cadre d’une révolution qui sera inévitablement violente, les condamner pour la plupart à la peine capitale devant un tribunal d’exception pour crime contre la raison et l’humanité.

Invoquer la légitimité de la violence et la peine capitale pour ces politiques et financiers qui ont des morts à leur actif disqualifie souvent l’argumentaire. Je m’en contrefous, et je revendique clairement l’appel à la violence contre la police, garante de cet ordre fascisant. Je souhaite un droit populaire à juger ces mécréants. J’aspire à les voir comparaître devant une cour de justice autre que ces farces burlesques auxquelles nous assistons.

Vous voulez jugez ces ordures avec une justice qui est la leur ? Depuis des décennies, ils échappent aux traitements qui leur seraient pourtant légitimement promis. La liste est pléthorique de ces ordures qui sont passées à travers les mailles du filet de cette justice de classe si clémente pour leurs forfaits. Les Balkany, Balladur, Léotard, Pasqua, Fabius, Georgina Dufoix, et tant d’autres en rient encore. Vous imaginez une seule seconde que la cour de justice de cette putain de République condamne ces voyous ? Quelle blague ! Cela me fait penser à ce dialogue :

« – Est-ce que vous croyez aux licornes ?

– Non

– Pourquoi ?

– Je n’en ai jamais vues

– Croyez-vous aux jugements de la cour de justice de la République ?

– Oui »

Je crois qu’il est temps de rétablir la terreur pour ces monstres sanguinaires du sang des innocents. J’aspire à un traitement identique à celui de Georges Besse et René Audran pour Bernard Arnault, Xavier Niel, Didier Pinault-Valenciennes, Geoffroy Roux de Bézieux, Christophe Castaner et d’autres qui ont participé au développement de cette horreur.

Curieusement, les mêmes qui manifestent leur bonne conscience pacifiste et qui se rallient à la peine d’enfermement à perpétuité, sont les mêmes qui finalement acceptent les violences de l’Etat commises par son bras armé, la police. Je les plains, oui je les plains sincèrement d’être à ce point les héritiers d’une morale judéo-chrétienne dans laquelle ils s’enlisent en continuant à cautionner les agissements de ce gouvernement de guenilles.

Je ne prétends que ce soit agréable, je ne dis pas que ce soit trivial mais quand le problème a atteint cet ordre de complexité et de gravité, la solution prend nécessairement des formes de radicalité exceptionnelle.

Ces propositions iréniques sont d’une totale contre productivité et nous éloignent encore et toujours du but.

Donc évidemment je ne souscris pas à ces initiatives ridicules. Macron, l’ordure élyséenne a déjà commis ce tour de passe-passe avec la consultation citoyenne dont les résultats figurent désormais dans toutes les chiottes de ces fumiers.

J’engage tous ceux qui adhèrent à une solution radicale à partager ce texte. 

Soyons sans pitié pour ces criminels, répondons à leur violence par notre violence. Notre horizon pacifique, notre avenir de sérénité, la venue d’un autre monde dépendront de notre capacité à nous révolter.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.