Perle macronesque 10

« Être élu est un cursus d’un ancien temps. »

« La France est en deuil d’un roi. » (E. Macron)

 

On pourrait dire que cela se passe de commentaires.

Au temps de M. Sarkozy, nous étions nombreux à être exaspérés par ses frasques.

C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il n’a pas eu l’heur de bénéficier favorablement du suffrage universel une seconde fois. C’est aussi la raison pour laquelle M. Hollande, un de vos parrains, a été élu comme vous, par défaut. Ce qui est proprement étonnant M. Macron est que plus les élections s’enchaînent et plus l’arrogance des élus prend de l’ampleur. Le paroxysme auquel vous êtes parvenu nous mène à espérer qu’on ne pourra guère faire mieux.

Être élu serait donc d’un autre temps ? Encore une fois de quel temps parlez-vous M. Macron ? De celui où Pétain et Laval régnaient en collaborateurs actifs ? Il est vrai que les tyrans auto-proclamés chef d’État pensent à l’instar de votre déclaration qu’ils peuvent se passer d’élection.

Nous serions selon vous en deuil d’un roi. Lorsque nos députés ont voté la mort du Capet, le peuple, M. Macron, n’a pas porté le deuil. Seule la noblesse en fut fort marrie, et elle fit tout ce qui était possible pour opérer une contre-révolution. Plus de deux siècles d’abolition de la royauté, avec quelques balbutiements historiques regrettables, vous osez dire que nous serions en deuil d’un roi cinq républiques plus tard ?

C’est sans doute parce que vous avez été si mal élu que vous vous permettez de tels propos ? Combien de fois faudra-t-il vous rappeler que vous êtes le « président d’une minorité » ? Vous aurez réussi à vous rendre aussi détestable en 4 mois que M. Sarkozy et M. Hollande en 5 ans. On se demande comment vous allez terminer votre quinquennat. Nous craignons qu’il faille inventer une cote de popularité négative.

Vos provocations à répétition M. Macron nous incitent à vous mettre en garde. Ce n’est pas parce que vous êtes la créature du MEDEF et des tenants du capital et des médias qu’il faille pour autant vous autoriser toutes les hardiesses. Parait-il que nul n’est prophète en son pays, c’est sans doute la raison pour laquelle vous vous permettez vos déclarations fantasques depuis l’étranger.

L’arrogance précède la ruine, et l’orgueil précède la chute. Vous êtes en train de trébucher M. Macron, le reste suivra.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.