Non à la 5G

Voici un second écrit en réaction contre la 5G de Alexandre Jalon :

 

Alors je le dis et je le répète :

Les véritables raisons de s’opposer à la 5G ne sont même pas liées à un impact environnemental, du moins, par une nocivité hypothétique des ondes.

Ça, c’est ce que le gouvernement voudrait avoir comme seul argument d’opposition car vu qu’il n’y a AUCUNE étude sur le sujet si ce n’est que de vagues soupçons (pour l’instant sans aucune justification scientifique quelle qu’elle soit), il est TRÈS facile de décrédibiliser les opposants à la 5G en ne communiquant QUE sur ce sujet.

Hors, ce qui est important de retenir avant tout, est que c’est une technologie qui n’apportera absolument RIEN si ce n’est uniquement de nombreux inconvénients !

En effet, la 4G (et plus encore la 4G+) est déjà SURDIMENSIONNÉE par rapport à TOUS nos besoins actuels et même futurs à moyen si ce n’est moyen/long terme.

Son seul souci ou « défaut » ? Le maillage largement insuffisant et TRÈS imparfait qui en diminue drastiquement les performances là où, en réalité, nous devrions avoir l’équivalent d’une bonne connexion type câble (entre 25 et 50 Mo/s dans les deux sens).

Alors, vous savez quoi ? La 5G va nécessiter un maillage 3 FOIS PLUS DENSE que celui de la 4G tout ça pour… nous apporter une bande passante que nous ne pourrons MÊME PAS UTILISER avant au minimum plusieurs dizaines d’années (et là, on pourra alors compter sur de biens meilleures technologies considérablement plus abouties et intéressantes que la 5G).

Cette 5G qu’on veut imposer, c’est juste un pur produit consumériste INUTILE qui n’a QUE des inconvénients pour n’apporter au final AUCUN avantage réel. Et croyez moi, j’insiste bien sur le AUCUN ! Et je parle en connaissance de cause car l’informatique et les réseaux, c’est mon métier (et même ma passion depuis 1981 alors que je n’avais que 10 ans, les cahiers entiers que je remplissais d’articles, de tests et de tout ce qui concernait de près ou de loin le sujet pendant mes heures de cours, au grand dam de mes profs de l’époque, en attestent) !

Parce que quand on vous parle de gain voire de nécessité pour le médical, par exemple… C’est juste un pur argument bidonné car pour les usages sédentaires, il y a la fibre, autrement plus fiable, plus rapide, considérablement moins énergivore et surtout autrement plus évolutive pour des coûts bien plus faibles et aussi plus faciles à réaliser dans les hôpitaux.

Et pour un usage mobile, me direz-vous ?

Honnêtement, vous pensez réellement voir, même dans un avenir proche, des salles d’opération mobiles robotisées et contrôlées à distance alors qu’on n’est même pas capables d’avoir un personnel suffisant dans nos hôpitaux et que les budgets des services de santé sont sans cesse revus à la baisse ?

Non ! Au pire du pire, il y aura des visioconférences entre experts des hôpitaux et personnel soignant sur place et la 4G sera, là, plus que suffisante (en fait je le disais déjà, même surdimensionnée, et la 4G+ bien plus encore…).

Et si ça se passe chez un particulier, on en revient à la fibre et un couplage avec le Wifi ou le CPL ou, si tant est qu’il soit un jour viabilisé, le Li-Fi (le sans fil lumineux).

Donc, je le répète : non ! Pour tout usage médical, la 4G est surdimensionnée par rapport aux besoins. Si tant est que le maillage soit bien fait.

Et c’est exactement la même chose pour les technologies embarquées.

Pour celles des produits connectés de la maison ou des entreprises, j’en parlais juste avant : Il y a le Wifi ou le CPL (et donc le Li-Fi, quand il sera suffisamment viable) couplés à une connexion fibre qui sont faits et là pour ça !

Pour l’embarqué VRAIMENT mobile (tout ce qui est hors de la maison ou des entreprises, donc), la 4G est là encore largement surdimensionnée par rapport aux besoins (la 3G étant même déjà là, la plupart du temps suffisante, c’est dire).

Le SEUL, UNIQUE et VRAI souci de bande passante qu’on a dans le monde entier et en France par rapport à la 4G et la 4G+, ce n’est pas un souci technologique limitant mais bien un souci de DÉPLOIEMENT correct (je sais, c’est la 3e ou 4e fois que je le répète, mais il faut que ça rentre) !

Bref, la 5G, non seulement on n’en a AUCUN besoin (mais alors vraiment PAS LE MOINDRE, même d’un point de vue industriel) mais à l’heure où l’écologie devrait être une question centrale et prioritaire sur tout le reste, son coût énergétique à minima 3 fois supérieur à celui de la 4G fait de la 5G juste une pure c… hérésie (restons polis) !

Et la seule vraie raison valable de combattre le déploiement de cette technologie c’est donc que c’est une pure escroquerie commerciale !

Et vous je ne sais pas, mais moi, j’en ai plus qu’assez de me faire… avoir (là aussi restons polis) par des industriels sans scrupules qui nous prennent clairement pour des… (je vous laisse remplir les pointillés à votre convenance mais pour rester correct, je dirai des vaches à lait) !

25/09/20

Voir aussi :

La 5G n’est qu’un délire inutile mais un crime énergétique contre notre futur

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.