J’exige une explication !

Nous avons déjà, parmi nos articles des « Pêcheurs de perles macronesques », fait référence à un document dont vous pourrez trouver le texte et des commentaires sur le net (Armes silencieuses pour guerres tranquilles).

Voici un texte qui, tout en humour, illustre clairement des faits connus de tous, les dérives des états. Il faut se méfier de la généralisation hâtive et des conclusions conspirationnistes, mais il y a malgré tout des concordances de faits troublantes.

L’auteur de ce texte ne tire aucune conclusion, il met simplement en exergue des découvertes d’une singularité pour le moins troublante. 

Quand le pouvoir, quand il n’est pas le fait du peuple, manipule les esprits.

Les Pêcheurs

Comment c’est possible !

Sans qu’il le sache, un pote “facebookien”, Égyptologue de son état, m’a mis la puce à l’oreille sur quelque chose qui m’avait déjà turlupiné l’esprit à la suite d’une malheureuse lessive. Oui, je fais des lessives malheureuses parce que dans la précipitation j’oublie régulièrement de vider mes poches et que j’y ai déjà laissé un téléphone portable, un chèque ou deux, plus un nombre incalculable de billets de banques qui s’en sortent miraculeusement… Mais on va y revenir plus tard.

Bref je ne vais pas vous parler des thèses conspirationnistes qui foisonnent sur le Net, parfois il en est certaines qui sonnent plus vraies que d’autres, celle sur les attentats du 11 septembre étant selon moi une des plus sérieuses qui soit, mais on va y revenir aussi ! Même si ça n’a, de prime abord, aucun lien de causes à effets avec mes lessives malheureuses ou avec la pyramide de Khéops, revenons à mon pote sur Facebook qui publiait aujourd’hui sur son « mur » son étonnement sur ce nouvel et épouvantable attentat de Berlin. Je sais c’est compliqué mais vous allez comprendre !

On apprend, en effet, que les enquêteurs allemands ont trouvé sous le siège du camion bélier-meurtrier-sanguinaire la pièce d’identité du terroriste ! En à peine 24 heures après l’attentat, son blase et sa sale tronche font la une de tous les journaux télévisés d’Europe et j’espère bien qu’on va le chopper grâce à cette découverte formidable…

Du coup, je repense aux attentats de Paris et en particulier à la tuerie de Charlie-Hebdo où, justement, l’autre salopard de Kouachi avait lui aussi oublié sa carte d’identité dans une Citroën C3… Qu’est-ce qu’ils sont cons ces terroristes ! La belle aubaine pour les enquêteurs ! Puis du coup, en vérifiant sur internet et en me basant sur la publication de mon pote adorateur de momies, je me rends compte que lors des attentats suivants, toujours à Paris le 13 novembre, les enquêteurs avaient fait mains basses sur le passeport d’un certain Al Mouhammad qui s’était pourtant fait péter la gueule aux abords du stade de France. Le terroriste avait fini en confettis mais pas son passeport… Décidément !

World Trate Center.

Dans la foulée je me rappelle illico des attentats du 11 septembre 2001 à New York ; vous voyez on y vient ! Attentats où le FBI et la CIA avaient aussi bénéficié d’une chance éhontée et je pèse mes mots ! En effet, on avait retrouvé le passeport de Mohamed Atta à quelques rues des ruines encore fumantes du WTC ! À peine roussi (je parle du passeport pas des ruines du WTC) !

Ce passeport en titane avait résisté à l’impact d’un Boeing et à l’embrasement de quelques 90 000 litres de kérosène ainsi qu’à l’effondrement total de la première tour. Le papier miraculé s’était alors retrouvé porté par je ne sais quel zéphyr providentiel jusqu’aux pieds d’un agent du FBI qui passait par là !

Ensuite, toujours au même endroit le même jour et dans les mêmes circonstances dramatiques, un passant affolé par la poussière irrespirable et aveuglante ramasse en pleine rue le passeport en acier galvanisé d’un certain Satam Al Cuqami et le donne à un policier ! Quel incroyable hasard puisqu’il s’agit de celui du pilote du second avion !

La cerise sur le pompon ! : toujours le 11 septembre, à Shanksville en Pennsylvanie le vol TA 93 se crash en rase campagne ne laissant derrière lui que morts et désolation ainsi qu’un cratère de 9 mètres de profondeur dans lequel on ne retrouvera même pas un minuscule bout des boites noires, mais… Mais ! Le passeport blindé du terroriste Ziad Jarrahet et son bandana légèrement consumé, encore imprégné de son ADN sont miraculeusement épargnés !

Pour boucler l’enquête il suffisait de ratisser les pelouses du Pentagone juste après la destruction d’un des bâtiments les plus sûrs de la planète, où… Un agent des services secrets va dégoter la carte d’identité en kevlar massif d’un certain Saïd Al Ghamdi ! 19 terroristes dont on ne retrouvera même pas un bout de peau mais qui laissent derrière eux 4 pièces d’identité presque intactes !

J’ai fait une lessive malheureuse, programme court (position flash) à 40°C, essorage doux, en oubliant mon putain de passeport, (en papier comme tout le monde), protégé par une pochette plastifiée comme presque tout le monde, dans la poche intérieure d’un blouson, il est ressorti totalement en bouillie !

J’exige une explication !

Eddie L.

(12/2016)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.