Syncrétisme regrettable

Ce sujet a 3 réponses, 2 participants et a été mis à jour par  RichardH, il y a 8 mois et 3 semaines.

  • Auteur
    Messages
  • #495 Répondre

    admin
    Admin bbPress

    Il y a 2 volets à l’affaire Beltrame. Je suis très réservé quant au « Je suis Charlie » dont l’affaire en question procède en quelque sorte. Personne ne niera la générosité de l’acte, et l’abnégation de cet homme à sa fonction de gendarme. Maintenant je m’interroge sur les motivations personnelles. Je ne suis pas généticien, mais je sais que notre cerveau possède, et c’est le lot de tout(e)s, une partie reptilienne dont une des fonctions est de fuir devant le danger immédiat, je dis bien immédiat, mettant de facto à l’écart le danger différé. Quel est en l’espèce le processus individuel qui a poussé cet homme à prendre cette décision ? Si on en reste à l’évaluation du danger immédiat qu’il pensait pouvoir circonscrire par son appréciation de la situation, alors je dis que c’est son métier. Notons que les médias sont restés muets sur ce sujet mettant en avant l’aspect sacrificiel, et là j’ai un réflexe de recul. Cette affaire a encore une fois été orchestrée pour créer une légende, un mythe consensuel autour du collectif nation donc autour de ceux et celui qui mène ce collectif, vous me suivez ? Les dirigeants ont besoin de sacraliser, de mythifier voire de mystifier l’histoire, ils ont besoin de légendes et de contes pour asseoir leur légitimité comme des incarnations d’une essence qui transcende l’humain. Moi ça ne me va pas. Je persiste à croire que l’essence de l’humain n’a pas nécessité à être transcendé par des mythes qui serviront le pouvoir qui l’assujettit. Ainsi, je ne suis pas Charlie. Je ne dis pas que j’adhère à cet attentat ignominieux, je dis prenons du recul, analysons ce phénomène de syncrétisme et tirons-en les conclusions.

  • #539 Répondre

    RichardH

    Je suis d’accord avec cette analyse et je crois qu’il important de ne pas verser dans l’émotion et uniquement l’émotion. C’est justement ce à quoi les gouvernements successifs se livrent sans pudeur. Je voudrais faire référence à l’excellent livre d’Emmanuel Todd « Mais qui est Charlie ? » et qui procède à une analyse rigoureuse destinée à se questioner au-delà de l’émotion sur les attentats de Charlie Hebdo. Que n’a t’il pas essuyé de critiques abominables de la part de la doxa ? C’est pourtant le seul à ma connaissance qui ait donner à réfléchir au-delà du « je suis Charlie » d’un ridicule consommé. N’oublions pas que les gouvernants ont besoin de « récits » qui vont légitimer leur rôle de « protecteurs » dont ils ont tant besoin pour donner une image un peu plus reluisante que celle qu’ils donnent au quotidien et dans les décisions délétères qui animent leur gestion. Personnellement, je trouve cela écoeurant et ces gens là ne sont que des manipulateurs éhontés. Quant à Macron, c’est encore bien pire. Cet homme est tellement pétri de contradictions que lorsqu’il prend une figure attérée après cet attentat et la mort de M. Beltrame c’est à vomir.
    Merci pour votre site dont je suis sans doute le premier visiteur !

  • #571 Répondre

    Ethan S

    Et avez-vous entendu le Trump ? « Il a donné sa vie pour ses voisins, pour son pays et pour la civilisation elle-même ». Sans nier le courage de ce gendarme, rétablissons les faits : M. Beltram a risqué sa vie pour sauver celle d’une otage, certainement persuadé qu’une offensive allait suivre. Mais ses collègues n’ont pas été à la hauteur de ce qu’il espérait.

    • #586 Répondre

      RichardH

      L’outrance de ces ignobles n’a pas de limites.

Répondre à : Syncrétisme regrettable
Vos informations: