Conséquence désagréable et certainement inattendue pour le « monarque » Macron

Découvrez ce que publie la presse internationale :

Dans une tribune publiée dans le prestigieux quotidien américain, un professeur d’université attribue la chute de popularité du président français au « macronisme » : cette manie du chef de l’Etat de concentrer sa politique autour de sa personne.

« Son projet politique est trop centré sur sa personnalité »

                                                                                      Charlie Vandekerkhove

8/09/17

 

3 réponses

  1. Richard Hersemeule dit :

    Président raté, président par défaut, Macron n a jamais pris conscience de son imposture initiale et il a donné toute la mesure de son arrogance. Il est cependant une question à laquelle on peut réfléchir. Ce sont les médias qui l ont propulsé à ce poste. Pourquoi aujourd’hui le lâchent elles? La finance derrière ces mêmes médias se raviseraient elles ? Il serait sans doute opportun que nous lui donnions le coup de grâce ! Ses « marcheurs morts  » ont une mauvaise image, leurs mensonges, leurs éléments de langage ne passent plus.
    Saurons-nous dire « Ça suffit ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.