CES GENS-LA (parodie)

CES GENS-LA

(d’après Jacques BREL) paroles Pierre GALLIEZ

1

D’abord y a l’Président

Lui avec ses atermoiements

Lui qui aimerait bien faire

Lui au plus haut des affaires

Lui n’sachant plus comment diriger

Monsieur, tellement il est critiqué

Oui tellement on en dit sur lui

Qui fait tout pour éviter les ennuis

Mais qui est partout contredit

Lui qui aimerait être bien suivi

Lui que certains voudraient éjecter

Il cherche pourtant des solutions

Des mauvais conseillers à ses questions

Lui qu’on retrouve le matin

Réunions, réceptions et baratin

Lui avec sa cravate mal ajustée

Voulant convaincre des gens fauchés

Et lui qui hésite trop et balbutie

Mais avec des yeux qui épient

Faut vous dire, Monsieur

Que chez ces gens-là

On ne pense pas, Monsieur

On ne pense pas qu’on doit commander

2

Et puis y a l’autre

Celui à la figure bizarre

Ambitieux, fier comme un paon

Avec ses propos souvent vexants

Même qu’il voudrait l’Elysée

Pour mieux ses idées imposer

Qui passe en force à l’Assemblée

Pour combattre sa majorité

Lui qui combat tous les migrants

Pour rassurer ses opposants

Ça permet d’cacher des affaires

Les p’tites combines qu’il faut taire

En jet privé vole au Congrés

Avant d’aller au match assister

Lui qui aimerait bien avoir l’air

Mais qui n’en n’a pas l’air du tout

Et qui veut jouer avec les riches

Qui oublie ceux qui ont pas le sou

Faut vous dire, Monsieur

Que chez ces gens-là

On ne vit pas, monsieur

On ne vit pas, on triche !

 3

Et puis, et puis

Dans l’ombre il y a celui

Celui qui se prend pour un soleil

Et qui de loin surveille

Moi que je l’aime pas

Même qu’on dit tout bas

Qu’il voudrait revenir

Même si on en a un sale souvenir

Lui qui amassa à pas de géants

Des commissions, fallait de l’argent

Il est là, il guette et épie

Le moment où il serait choisi

Pourrait à nouveau nous appauvrir

Pourrait à nouveau les enrichir

Ses amis, patrons et pédégés

Amis qu’il estime trop imposés

Et que si c’est pas sûr

C’est quand même peut-être

Même si les autres veulent pas

Même si les autres veulent pas

Les autres ils disent comme ça

Qu’il est trop hautain pour eux

Même s’il est un peu petit

Même s’il joue un mauvais jeu

Le jeu à quoi il est juste bon

Pour égorger ceux d’en bas

Parce que monsieur

Il faut dire que chez ces gens là

On ne donne pas aux pauvres !

On s’enrichit !

4

Et puis il y a les autres

Et puis il y a les autres

Les autres qui piaffent

Les autres qui s’impatientent

Qui disent du n’importe quoi

Qui anticipent sur le choix

Et qui du soir au matin

Rêvent d’un maroquin

Rêvent des appartements d’ors

Rêvent des voitures de fonction

Les belles indemnités en or

La belle vie, le pouvoir

Qui lorgnent vers le troupeau

Le troupeau des parlementaires

Bouffer dans la bonne soupe

Accéder à l’assiette au beurre

Bien se gaver et se beurrer

Ils voudraient avoir l’oseille

Râlent qu’on les écoute pas

Ils guettent et se faufilent

Voudraient être en haut de la file

Faut vous dire Monsieur

Que chez ces gens là

On cause beaucoup, on cause

On cause de fric et on compte

On augmente les comptes en banque

Oui, Monsieur, chez ces gens là.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.