La 5G n’est qu’un délire inutile mais un crime énergétique contre notre futur

Nous sommes heureux de partager ici les détails qu’un expert a pris le temps de noter. Merci à Alexandre Jalon.

Lisez ces commentaires -inutile d’aller sur l’article, les citations sont précisées par Alexandre- et, surtout, retenons la conclusion :

 

Alexandre Jalon :

Même si globalement, France Info valide la quasi totalité des arguments en question avec des nuances sur certains… Ces « nuances » sont parfois définies ainsi de façon inexacte.

Il convient alors d’entrer dans le vif du sujet afin de bien mettre les choses au clair…

————————————————————————–

« La 5G est « une nouveauté technologique dont l’utilité reste à démontrer » : à nuancer »

 

> Non, pour l’instant et même à moyen long terme, l’accroissement de bande passante ne sera exploitable par AUCUN appareil mobile pour plusieurs raisons :

1) Matérielles : Il faudra au moins 5 à 6 générations de processeur MINIMUM (et à titre personnel, je tablerais plutôt sur 10 à 15 générations) avant qu’ils ne soient assez puissants pour exploiter pleinement le traitement d’informations récupérables avec une pareille bande passante.

2) De toute façon, les serveurs ne seront pas capables de la saturer (ils ont déjà du mal avec une bande passante à 25/50 Go/s que propose la 4G). En effet, rares sont les serveurs capables de tenir de tels débits. Il n’y a que les téléchargement mutualisés (genre Torrent) qui pourront pleinement l’exploiter hors, sur un appareil mobile…

3) Avec de nouveaux standards de compression de données (pour les vidéos surtout), les besoins en bande passante restent stables malgré une augmentation des résolutions possible (8K aujourd’hui). Cependant, sur un appareil mobile avec un écran de 10 à 17″ pouces max (pour un écran de Tesla, et encore), la 8K ne sert strictement à rien car la définition est bien trop fine pour l’œil humain pour un écran de 6 à 7 pouces pour un smartphone, de 10 à 17″ pour un écran de tablette ou de véhicule.

Dans la mesure où la 4G est largement capable (et même je le répète souvent surdimensionnée) de subvenir à TOUS nos besoins mobiles (si tant est qu’elle était déployée correctement et partout), non, la « nouveauté technologique » est d’une inutilité patente.

————————————————————————–

« Son déploiement en France aboutira à un ‘effet rebond’ (…) synonyme d’une très forte consommation d’énergie » : vrai

Rien à redire là dessus. La 5G a besoin de 3 fois plus d’énergie pour fonctionner, la faute à un maillage (le nombre d’antennes à poser) qui devra être 3 fois plus dense.

————————————————————————–

La 5G va entraîner « un renouvellement d’une large part du matériel, augmentant encore l’empreinte écologique » : vrai

Pareil, c’est l’évidence même donc rien à redire là dessus. Cela va créer une obsolescence totalement artificielle de tous les matériels ne prenant pas en charge cette technologie.

Et quand je dis artificielle, c’est uniquement parce que dans les faits, passer sur un terminal 5G n’apportera rien mais un matraquage publicitaire doublé d’une communication gouvernementale mensongère arrivera bien à faire croire le contraire.

————————————————————————–

La 5G « aboutira à une hausse du niveau d’exposition de la population aux ondes » : vrai

Là aussi, c’est évident.

Cependant, ses effets sur l’environnement ne sont toujours pas démontrés avec certitude.

De plus, son effet éventuel sur la santé est le seul argument contre lequel communique le gouvernement (alors même que les députés, du moins ceux de La France insoumise, n’en parlent même pas) aux questions de l’assemblés nationale au gouvernement, répondant souvent totalement à côté de la plaque.

Serait-ce justement parce qu’il n’y a aucune étude là dessus (ni même de début d’étude, juste des supputations) et qu’il est plus facile, par ce biais, de décrédibiliser ceux qui ne veulent pas de cette technologie ?

Ce n’est donc pas un argument majeur ni même pertinent de lutte contre son déploiement.

————————————————————————–

« L’arrivée de la 5G risque surtout d’aggraver les fractures numériques existantes » : à nuancer

Ce n’est pas à nuancer : C’est évident !

Le déploiement de la 4G voire de la 4G+ est déjà lourdement insuffisant et particulièrement mal fait.

Hors, celui de la 5G va fatalement ralentir le déploiement de la 4G/4G+ comme cela a été le cas de celui de la 3G à l’arrivée de la 4G puis de la 4G+.

Pire : Il va falloir un maillage 3 fois supérieur que pour la 3G/4G/4G+ pour être efficace !

Donc, ralentissement des déploiements des technologies précédentes, installation plus dense de nouvelles antennes (ce qui va être TRÈS compliqué)… Comment oser prétendre que c’est un propos à nuancer ?

————————————————————————–

« Le déploiement massif d’objets connectés allant de pair avec la 5G participe de l’accaparement de données personnelles » : possible

Mouais… Il faut arrêter de vouloir du tout connecté partout. On parle tout le temps et depuis des années de réfrigérateurs intelligents, du tout connecté et, à part les enceintes connectées (sur le Réseau Wifi local), en fait, la 5G ne servira à rien car justement, on préfèrera se connecter sur le réseau local qu’un réseau nécessitant un abonnement supplémentaire… Ça tombe juste sous le sens.

Restent les véhicules connectés et là, en usage mobile, même la 3G (pour le guidage GPS par ex) est suffisante pour des applications comme Waze ou Google Maps qui re-téléchargent systématiquement et en temps réel les cartes nécessaires au fonctionnement de l’application.

Alors la 4G, la 4G+ et surtout la 5G… Elle n’apportera rien de plus.

Quand à regarder un film en voiture… Ça reste TRÈS limité (aux passagers d’abord) et de toute façon, là encore, la 4G (et à fortiori la 4G+) est TRÈS largement suffisante, surtout avec l’arrivée du codec H266 qui permet d’avoir des fichiers 4K pas plus gros que ceux en Full HD en H265 eux-mêmes déjà pas beaucoup plus gros que ceux en SD XVID…

Pour en revenir au sujet, l’accaparement de données personnelles n’est et ne sera en rien lié à un quelconque réseau mais plus à l’honnêteté (ou pas) des vendeurs de périphériques. La 5G (pas plus que la 4G) ne sera en réalité qu’assez peu utilisée en usage mobile pour la récupération de données, surtout du fait que :

1) Ça se verrait rapidement (à part chez Free et de rares abonnements uniquement sous condition particulières chez Bouygues et Orange me semble (mais pas sûr pour ce dernier)) vu que les forfaits data sont limités et coûtent en utilisation. Les coûts en abonnement data s’envoleraient et très vite, tout serait coupé rien que pour ça.

2) La collecte de données se fera bien plus par des appareils qu’on aura chez soi et là, ça passera par le Wifi, le CPL, un câble ethernet ou même le LiFi.

3) Les seules et uniques données pertinentes en mobilité à collecter, ce sont les trajets ou la position de quelqu’un et pour ça, même la 3G est surdimensionnée, alors la 4G/4G+/5G…

————————————————————————–

A la lueur de tout ça, on se rend compte à quel point le forçage du déploiement de la 5G n’est qu’un pur délire consumériste d’industriels avides de renouvellement des équipements et terminaux qu’ils commercialisent pour vendre toujours plus sous prétexte d’une obsolescence technologique totalement artificielle qui n’apportera donc, dans les faits, strictement RIEN si ce n’est UNIQUEMENT des inconvénients.

Et une technologie inutile de cet acabit : la déployer est juste un pur non sens, une aberration, une idée d’un autre temps (d’avant la crise climatique), en plus d’une pure escroquerie commerciale !

20/09/20

Voir ici un autre court texte contre la 5G

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.